Guides et conseils

Les solutions de financement pour réaliser des travaux

financer ses travaux à crédit

L’été, les bricoleurs sont de sortie. Mais à l’heure de financer des travaux ou une rénovation, la question du financement se pose. Voici la boite à outils des financements pour travaux. Explications.

Financer ses travaux via un crédit à la consommation

Les ménages n’ont pas souvent l’épargne nécessaire pour financer entièrement les travaux de rénovation, d’amélioration de leur logement ou de leur jardin. Un changement de situation financière, une prime ou une rentrée exceptionnelle d’argent peuvent aider au financement des travaux dans son habitation mais ne couvre pas souvent le montant total des rénovations à effectuer. En général, les travaux se chiffrent assez vite entre 16000 et 35000 euros en moyenne en France et la majorité des propriétaires financent l’amélioration de leur habitation en ayant recours au crédit bancaire.

Le financement des travaux est affecté à un projet particulier, il est donc considéré comme un crédit à la consommation, soumis à la législation en vigueur. Il ne peut donc pas dépasser les 75000 € de fonds prêtés, sauf sous certaines conditions et si l’emprunteur a un profil apprécié par les banques (bonnes garanties, apport personnel élevé et situation financière pérenne).

Selon les clauses inscrites sur le contrat de prêt, le bénéficiaire peut commencer le remboursement des mensualités après le début des rénovations (exemple : rénover une salle de bain). Toutefois, il est nécessaire d’en faire la demande auprès de son conseiller bancaire et négocier des modalités avantageuses pour ses finances. Pour cela, il est essentiel de se renseigner en amont sur les différentes clauses qu’il est possible de négocier avant la signature du contrat.

Crédit travaux : calculer son éligibilité

De nombreux simulateurs sont désormais disponibles gratuitement sur internet et permettent de calculer immédiatement son éligibilité au prêt travaux. Généralement, il est conseillé de faire plusieurs demandes auprès d’organismes différentes parce qu’ils n’ont pas les mêmes modalités d’acceptation.

Par ailleurs, il subsiste certains conditions sans lesquelles un financement à la consommation ne peut être accordé, notamment si le taux d’endettement de l’emprunteur est trop élevé. A savoir qu’en fonction des revenus du foyer, la banque pourrait refuser de financer les travaux si l’endettement dépasse les 33% des revenus mensuels. Un comportement bancaire sérieux et une assurance seront également des éléments pris en considération dans l’étude d’une demande de financement.

A noter que le coût total d’un crédit travaux peut être amoindri par soucis d’écologie ou d’économies d’énergie. De nombreux dispositifs ont été mis en place par le biais de subventions ou d’avantages fiscaux (à consulter sur le site du gouvernement) afin d’inciter les ménages français à adopter un mode de vie plus écologique.

Travaux : les autres solutions de financement

En 2016, de nombreux foyers ont repoussé leur projet de modernisation de leur habitat parce que leur capacité de financement était réduite. La raison est simple : en ayant souscrit un crédit immobilier pour acquérir leur bien et un éventuel autre prêt pour financer une voiture, les emprunteurs ne souhaitent pas dépasser le taux d’endettement de base défini par de nombreux prêteurs à 33%.

Les demandes de regroupement de crédits pour travaux ont donc été fréquentes (voir ici) parce que cette opération financière permet à un ménage de diminuer le montant de ses échéances en assemblant l’ensemble de ses encours au sein d’un seul emprunt. Contrairement à une offre de prêt classique, le contrat de rachat de crédit travaux doit contenir les informations relatives à l’allongement du financement et à la majoration de son coût.

Une solution alternative existe cependant, il s’agit du prêt entre particulier pour la réalisation de travaux. Ce financement participatif permet à un foyer d’emprunter de l’argent à un ou plusieurs particuliers pour pouvoir financer son projet. En général, les conditions d’acceptation sont différentes des établissements prêteurs et s’opèrent en fonction des exigences personnelles et des risques consentis individuellement par le particulier.

Leave a Comment

Powered by themekiller.com