Bricolage d'intérieur

3 critères à prendre en compte avant de choisir sa baignoire

Quand on pense à une salle de bain confortable, un des premières choses qui vient à l’esprit est une baignoire accueillante. On peut l’utiliser pour prendre des douches mais son intérêt est de pouvoir s’y prélasser de temps en temps en prenant un bon bain chaud et relaxant.

Il n’est pas toujours facile de choisir un modèle de baignoire. On peut vite se perdre entre les choix de matières, de formes, de dimensions et les possibilités d’installation. Voici les critères de base pour choisir une baignoire qui corresponde à vos besoins et à votre emplacement.

1 – Pour choisir une baignoire, il faut commencer par sélectionner son matériau de base

baignoire-ilot-newcast_eagle-rocaPour acheter une baignoire design et moderne, la premier critère à regarder est la matière dont elle est faite.

La matière joue un rôle important sur des paramètres subjectifs tels que le rendu sur le plan visuel et décoratif ou la sensation au toucher. Mais elle impacte aussi des questions plus triviales telles que la facilité d’installation et d’entretien ou la bonne tenue face au temps qui passe.

Le synthétique est la matière la plus courante

Dans le synthétique, il y les bases acrylique ou résine.

L’acrylique renforcé est le plus courant. Les raisons de ce succès sont faciles à comprendre. Il est bon marché. Il conserve bien la température de l’eau. Il est peu bruyant et agréable au toucher. Et comme il est léger en comparaison aux autres matières, ce type de baignoire est facile à transporter et à installer sur son emplacement final. Enfin, il supporte bien le perçage de dernière minute pour installer la robinetterie. Son plus gros défaut connu, comme toutes les résines, est sa faible résistance face aux rayures. Il ne faut pas le nettoyer avec des produits ménagers trop agressifs ou abrasifs.

Les baignoires en résine sont leurs cousines. On y retrouve la résine polyester qui est un alliage de fibre de verre + gelcoat. A la fois léger et résistant, c’est un procédé de fabrication économique, à base de moulage et de superposition de couches. Autre intérêt, il permet de créer de nombreuses formes et dimensions. Les autres résines synthétiques sont des améliorations de ces procédés. Elles servent à renforcer la structure, l’aspect ou les propriétés de la baignoire : résistance aux chocs, antidérapage, sensation au toucher, isolation phonique, conservation de la chaleur. La plupart des fabricants ont une terminologie spécifique selon les résines et les alliages qu’ils déposent en tant que marque ou brevet.

L’autre grande famille de baignoire est sur base de métal recouvert d’émail. Elles représentent 5 à 10% du marché. Plus traditionnelles, on distingue ici les baignoires en fonte ou en acier émaillé. Leurs avantages sont multiples : très grande robustesse, bonne isolation thermique / phonique, facile à entretenir. Le choix des formes et modèles est plus restreint que pour les résines. Côté inconvénient, retenez ceci. Elles sont lourdes, donc non adaptées à certains types de sol tels que les planchers en bois. Et pour les modèles acier, le perçage de dernière minute pour de la robinetterie encastrée peut être problématique pour l’émail du revêtement de surface (risque d’écaille).

A retenir concernant les matières

Pour choisir la matière de sa baignoire, il faut d’abord prendre en compte le type de sol où elle sera installée. Une installation en étage ou sur plancher bois étant plus limitative que sur dalle ou sol béton.

Il existe par exemple des baignoires à base de matières naturelles : poudres de pierre (solid surface), pierres naturelles. Mais elles sont peu courantes car lourdes et chères : de 100 à plus de 500kg, et jusqu’à 10000 euros.

L’intérêt des matériaux de synthèse est leur légèreté (transport, installation) et leur modularité (pose encastrée ou sur plancher surélevé). Sans compter un choix plus important côté forme et couleur que les baignoires en fonte ou en acier, car elles sont thermoformées.

Quand vous achetez une baignoire, privilégiez les labels qualité. Les garanties vont de 2 à 10 ans selon les fabricants. Par exemple, l’estampillage NF atteste que la baignoire est de qualité pour une utilisation normale : bon écoulement de l’eau, résistance aux produits ménagers, aux impacts et aux chocs thermiques.

2 – Arbitrer sur la forme et les dimensions de la baignoire

baignoire-angle-aura-ottofondSur ce terrain, c’est la taille et la place disponible dans la salle de bains qui vont vous guider. L’emplacement final prévu pour la baignoire va naturellement vous aider à faire le tri. Il est question d’encombrement au sol et d’aisance dans la baignoire.

Vous êtes plutôt baignoire classique ou baignoire design ?

Les formes et dimensions de baignoires sont standardisées et il y a forcément un modèle qui correspond à vos besoins.

Côté dimension, les largeurs classiques de baignoire sont de 70, 75, 80, 85 ou 90cm. Certaines baignoires d’angle allant jusqu’à 150 cm de large. Niveau longueur, les plus compactes vont de 105 à 150cm. Dans cette gamme, les plus conues sont les baignoires sabot. Les longueurs 160, 170 ou 180cm sont les plus courantes. Et certains modèles flirtent avec les 2 mètres de long pour les personnes de grande taille.

Côté forme, la baignoire carrée offre un bon compromis pour la gestion de l’espace dans une petite salle de bains. La baignoire d’angle (gauche ou droite, symétrique ou asymétrique) adresse les salles de bains de taille moyenne mais elle peut être d’un très bel effet dans une grande salle de bain. La baignoire rectangulaire est bien adaptée aux grandes salles de bains. On peut l’installer en plein mur ou dans un angle. La pose en angle est recommandée pour gagner de la place dans la salle de bains. Les baignoires rondes ou ovales, et notamment les baignoires ilots, sont prévues pour un installation isolée ou au centre de la salle de bains. C’est une manière de mettre en valeur la fonction première de votre salle d’eau.

A retenir pour choisir la forme et les dimensions de sa baignoire

La baignoire doit profiter à tous ses utilisateurs en s’adaptant à chaque morphologie. Il est préférable de choisir une longueur suffisante pour l’utilisateur le plus grand si l’on souhaite profiter d’une immersion totale. Pour un confort classique, c’est à dire un bain avec les genoux légèrement pliés, vous pouvez prévoir 10 à 20 cm de moins.

Nous n’avons pas parlé de la hauteur, mais retenez qu’elle peut être facilement ajustée grâce à des pieds réglables. Ils permettent de monter ou descendre une baignoire à la hauteur désirée, tout en gardant un bon nivellement pour l’écoulement de l’eau. La hauteur des parois étant généralement comprise entre 50 et 60 cm.

3 – Valider son choix en joignant l’utile à l’agréable

baignoire-ilot-antigua-ottofondIl y a un intérêt pour l’esthétique et le raffinement de la baignoire îlot car elle réhausse l’esthétique de la pièce et la sensation de confort et de bien être. Pour autant, elle adresse exclusivement les grandes salles de bains. Il n’est pas dans votre intérêt d’avoir une baignoire encombrante. La salle de bains est un lieu qui regroupe en général plusieurs équipements sanitaires : lavabos, mobilier de salle de bains et parfois wc ou bidet. On doit pouvoir s’y mouvoir, s’habiller et se déshabiller confortablement.

Toutes les baignoires ont des pieds fixes. Ils peuvent être visibles et décoratifs ou cachés sur piétement ou bâti réglable. Leur rôle est d’ajuster la hauteur, l’écoulement et de permettre le passage des raccords pour la bonde de fond et la robinetterie.

La robinetterie et sa plomberie ne sont pas des points de détail. Il est plus facile de percer une baignoire en acrylique qu’une baignoire en métal émaillé sans créer des défauts d’aspects (écailles, lézardements). Avant d’acheter, il faut donc déterminer si la robinetterie sera sur la baignoire ou encastrée dans un mur ou au sol. Pour une robinetterie encastrée dans la baignoire, privilégiez un modèle avec un rebord suffisamment large pour le montage. Pour une robinetterie murale, il ne faut pas oublier que de l’espace sera nécessaire sur la longueur ou la largeur pour l’installation (placo, coffrage). Si l’emplacement choisi pour la baignoire est contraint par des murs ou des cloisons, c’est donc sur la dimension de la baignoire qu’il faudra arbitrer.

Enfin, l’habillage extérieur de la baignoire doit être réfléchi. Il peut s’agir d’un tablier, d’un coffrage, d’un carrelage ou d’un revêtement sur mesure. Pour les baignoires ilots, le tablier est moulé dans la coque. L’important ici est de penser à laisser une trappe de visite pour faciliter une intervention sur la plomberie en cas de besoin.

A retenir pour bien choisir sa baignoire

La baignoire est un marché vivace mais en perte de vitesse par rapport aux douches, notamment dans les salles de bains de taille moyenne. Cela étant, la baignoire est un choix gagnant quand on a de jeunes enfants. C’est plus pratique pour le lavage et les jeux d’eau.

Autre aspect intéressant, la plupart des fabricants proposent des équipements balnéo sur leurs baignoires acryliques. Ces équipements coûtent plus chers mais ils apportent un confort indéniable puisqu’ils permettent de profiter de sa baignoire autrement. Dans ce cas, il est judicieux de prévoir aussi des appuie tête.

Leave a Comment

Powered by themekiller.com