Guides et conseils

Hydrofuge : l’imperméabilisation des bâtiments

L’imperméabilisation des surfaces d’un bâtiment est toujours un sujet d’inquiétude. La plupart des matériaux utilisés pour la construction sont en effet poreux, qu’il s’agisse de ciment, de béton, de pierres ou de bois. Les liquides (eau, huiles) peuvent donc s’y infiltrer et provoquer un vieillissement de la surface, des taches, des moisissures, des efflorescences. Pour prévenir ces problèmes, une imperméabilisation de la construction est nécessaire.

Comment imperméabiliser un bâtiment ?

L’imperméabilisation des raccords entre surfaces est assurée par la mise en place de joints en matière étanche, de gouttières pour évacuer les liquides, de récupérateurs d’eau, de déflecteurs.

L’imperméabilisation des surfaces elles-mêmes doit être assurée par un produit hydrofuge : il s’agit d’un produit qui empêche les liquides de pénétrer le matériau poreux, sans l’empêcher de respirer. Il est important de comprendre que les produits hydrofuges ne sont pas des produits d’étanchéité : ces derniers forment des films à la surfaces des façades, dalles, toitures, … traités et ne permettent pas – au contraire des produits hydrofuges – les échanges en phase gazeuse entre le support et l’extérieur.

Les développements récents de la chimie industrielle permettent de trouver un traitement hydrofuge spécialement adapté à chaque support, voire couplant ses propriétés anti-tache et anti-humidité avec un effet colorant : par exemple si l’on souhaite hydrofuger et colorer du bois simultanément.

Leave a Comment

Powered by themekiller.com