Guides et conseils

Travaux maison : comment bénéficier du crédit d’impôt 2017 ?

Entreprendre des travaux chez soi est un projet qui engage des ressources financières, plus ou moins importantes. C’est notamment le cas lors d’une rénovation qui vise à améliorer les performances énergétiques du logement. Heureusement, des aides sont prodiguées par l’état pour encourager les propriétaires et les locataires à ce lancer dans le périple de la transition énergétique. Le crédit d’impôt est particulièrement prévu à cet effet. Pour cette année 2017, la réduction d’impôt sur le revenu des propriétaires ayant réalisé des travaux de rénovation énergétique a été reconduite. Mais alors, comment bénéficier du crédit impôt 2017 ?

Les travaux éligibles au crédit d’impôt

Il est important de savoir que tous les travaux de rénovation ne sont pas tous éligibles au crédit d’impôt transition énergétique ou CITE. On distingue notamment :

– les travaux d’isolation thermique qui consiste en la pose d’un nouvel isolant, à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison. Les isolants naturels, du type ouate de cellulose comme celle trouvée sur http://www.domus-materiaux.fr/ouate-de-cellulose-isocell-acermi-0-039.html, sont particulièrement réputés pour être les plus performants

– l’isolation des fenêtres, qui peut se traduire par le remplacement des vitres par un double voire triple vitrage

– la réalisation sans obligation préalable d’un DPE ou diagnostic de performances énergétiques

– l’installation de dispositif et appareil tels qu’un ballon thermodynamique, une poêle à bois, une pompe à chaleur ou encore une nouvelle chaudière, visant à optimiser l’économie d’énergie du foyer.

Le chantier doit impérativement être réalisé par un professionnel certifié RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement, depuis 2015. Dans le cas contraire, la demande de crédit ne sera pas prise en compte.

Un plafond de dépenses pour chaque type de foyer

En général, le crédit d’impôt transition énergétique possède un taux équivalent à 30 % du montant des dépenses engagées pour les travaux. Ces dépenses sont plafonnées en fonction du statut civil des souscripteurs au CITE. Deux seuils sont ainsi définis. Le premier s’élève à 8 000 € et est dédié aux personnes divorcées, célibataires ou veuves. Le second seuil de plafonnement se fixe à 16 000 €. Ce dernier est majoré de 400 par individus pris en charge dans le foyer. La déduction de la valeur du crédit impôt se fait sur la base d’un montant des dépenses hors main-d’œuvre, effectuées entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2017.

Les conditions exigées pour bénéficier du crédit d’impôt en 2017

Le CITE est une aide financière qui exige quelques critères aussi bien aux souscripteurs, qu’au logement. En effet, pour bénéficier du crédit d’impôt, les premiers doivent tout d’abord être propriétaires, locataires ou encore occupants à titre gratuit du logement où les travaux ont lieu. Ensuite, le domicile en question doit être occupé en tant que résidence principale. Les propriétaires-bailleurs sont par conséquent exclus des bénéficiaires du CITE. Ils peuvent cependant se tourner vers d’autres aides qui leur sont dédiées. Par ailleurs, le bâtiment à rénover devra être une bâtisse dont la construction a été achevée depuis plus de deux ans.

Leave a Comment

Powered by themekiller.com